B.P. 5005 Dakar-Fann (SENEGAL) - Tél. : (221) 824.23.02 - Fax : (221) 24.21.03 - E-mail: ise@sentoo.sn


 

 

Depuis quelques décennies la notion d'environnement et les problèmes qui en découlent ont occupé une place de plus en plus importante dans les préoccupations de tous les pays du monde. En effet, les facteurs qui composent l'environnement immédiat de l'Homme ont connu et connaissent des modifications qui affectent de plus en plus négativement la satisfaction des besoins et le bien être humain en général.

La Conférence de Stockholm (1972) convoquée par l'Organisation des Nations Unies a fait le constat de la dégradation accélérée de notre environnement et jeté les bases d'un processus de sensibilisation des populations et des autorités gouvernementales aux questions et facteurs qui affectent négativement ou positivement notre environnement immédiat et plus éloigné. Malgré ces efforts, pour beaucoup de pays, de gouvernements et d'organisations, les planificateurs ont tendance à considérer l'environnement comme une question distincte et isolée à traiter à part, en tant qu'entité. Cette conception de la notion d'environnement est restrictive.

L'environnement n'est pas une question à part ni une discipline nouvelle. Il est au coeur du "développement bien compris" c'est-à-dire un développement qui préserve les bases et les conditions d'un  développement durable.

Dans les pays en voie de développement la notion d'environnement a souvent été confondue avec celle de pollution. Cependant, dans les pays du Sahel tout au moins, c'est la sécheresse et la désertification qui ont été les révélateurs et ont mis en évidence les inter-relations entre les composantes biotiques, abiotiques, économiques et sociales de l'environnement par une accélération nettement perceptible de sa dégradation dans des délais à l'échelle de l'année. Les relations qui existent entre péjoration du climat - dégradation de biotopes - démographie - exode rural - mégalopoles - pollutions - mauvais aménagements - sous développement - etc... sont alors apparues de façon évidente, et à tous.

Il apparaît ainsi que les problèmes d'environnement et de développement doivent refléter nos réalités  et être abordés de manière interdisciplinaire et globale. C'est dans cet esprit qu' a été créé l'Institut des Sciences de l'Environnement ( ISE ) de la faculté des sciences de l'université Cheikh Anta Diop de Dakar (Sénégal).

Haut de page

© ISE 2003